Palais des Dunes

Questions et réponses, Merzouga et l’erg Chebbi

Tête de dromadaire devant les murs de l'auberge

Quelle est la meilleure saison pour aller à Merzouga ?

Il vaut mieux éviter le coeur de l’été, car après tout, Merzouga, c’est le désert… et le désert, c’est chaud. De fin juin à septembre, pendant les heures chaudes de la journée, vous préférerez rester à l’ombre, dans le patio de l’auberge, et vous aurez peu de temps pour profiter des dunes. Le reste du temps, le désert, de septembre à juin, vous profiterez du désert, et les températures nocturnes seront toujours plus fraîches que dans la journée.

Est ce qu’il y a du danger avec les serpents, ou les scorpions ?

Il y a des précautions de base à respecter, comme par exemple, en bivouac, toujours regarder sous ses couvertures avant de se coucher, et retourner ses chaussures avant de les enfiler. Ou résister à la tentation de marcher pieds nus… mais en respectant un minimum de prudence, en portant des chaussures qui protège le pied, il n’y a pas grand risque. Les reptiles sont peu visibles l’hiver, et c’est surtout au coeur de l’été qu’il faut faire attention, car ils ressortent avec la fraicheur de la nuit.

Est ce qu’il y a des hommes bleus ?

Il n’y a jamais eu d’hommes bleus au sens premier du terme à Merzouga. Les « hommes bleus » sont des Touaregs, qui ne sont jamais remontés aussi loin au Maroc (on en trouve quelques uns parfois dans le grand sud, vers Guelmim, mais jamais aussi au nord qu’à Merzouga). Ils tirent leur nom de la teinte foncée de leur peau, teintée par l’indigo dont ils teignent leurs voiles.
Les habitants de Merzouga sont essentiellement des berbères Aït Khebbach. Ils portent parfois des vêtements bleu clair, d’inspiration mauritanienne… mais sans aucun indigo. Cela n’empêche pas la famille Bouchedor de parfaitement connaître son désert, et de vous en faire découvrir les vraies traditions.

Portrait de Hassan Bouchedor en chêche et djellabah blanche

Les frères Bouchedor appartiennent à la tribu des Aït Khebbach, qui sont des saharaouis, mais pas des « hommes bleus »

Quel est l’équipement des bivouacs ?

Nos bivouacs sont équipés avec des tentes, montées en cercle, des matelas, couvertures et oreillers. A l’extérieur du cercle des tentes se trouvent des cabines pour les toilettes. Vous n’avez pas besoin d’apporter de sac de couchage.

Comment s’habiller ?

Chaleur dans la journée, et fraîcheur (voir froid l’hiver) dans la nuit : des vêtements légers qui respectent la pudeur locale (épaules, ventre et cuisses couvertes), sur lesquels vous rajouterez la nuit un gros pull over, ou une polaire. De bonnes chaussures de marche, ou des sandales, au choix, mais des semelles assez épaisses pour pouvoir marcher sans difficultés sur les parties pierreuses. Un grand turban de coton, le chèche, que vous pouvez trouver partout à Merzouga. Et surtout, une très bonne crème solaire, couvrante, à utiliser sans modération toute l’année, et un baume hydratant pour compenser la sécheresse de l’air.

J’ai des difficultés à me déplacer, puis je quand même aller dans les dunes ?

Oui. Ce n’est pas très difficile de monter un dromadaire, et si cela vous est impossible, nous pouvons vous déposer au lieu du bivouac en 4×4